Le chimique, le toxique, le naturel, le bio... et tout ce marketing | DEUX Cosmétiques
L’ABC des soins corporels hydratants
avril 25, 2016
On vous présente : Danyka !
mars 10, 2017

Cette semaine, j’ai passé quelques heures en compagnie de Priscilla, fondatrice de la compagnie Écoderma. Elle me racontait qu’on lui demandait souvent pourquoi ses sels n’étaient pas bio. De mon côté, on m’expose souvent que les savons sont finalement aussi un produit chimique, car j’utilise une solution de soude caustique dans la fabrication.

Il faut se le dire; s’il n’y avait pas de chimie, il n’y aurait pas de savons. Cependant, mes savons ne sont ni nocifs pour vous, ni nocifs pour moi quand je les fabrique, ni nocifs pour l’environnement : « chimie » n’égale pas tout le temps « toxicité »…

Elle et moi, comme plusieurs autres personnes dans nos industries, devons nous battre quotidiennement pour défaire ou expliquer différents mythes et mauvaises conceptions entourant la batterie de gros-titres qui font sensation, chimie = toxique, 100% bio ou rien, les ingrédients naturels sont sans dangers, etc…

J’ai décidé de cibler les 4 grandes familles de mots les plus galvaudées (selon moi) et d’essayer de les démystifier.

Chimique | Chimie | Produit chimique | Substance chimique …

Un produit chimique a de nos jours, une connotation bien négative, par contre au sens propre du terme, même l’eau que nous buvons est chimique; si nous faisons bouillir cette eau, il y a réaction, et changement d’état, bon vous comprenez … Je ne ferai pas ici un cours de sciences physiques… En plus : l’hydrogène peut causer la mort… c’est nocif et totalement naturel.

Pourquoi alors les produits chimiques ont une si mauvaise presse?

Souvent, nous mélangeons produits chimiques, synthétisés artificiels, produits chimiques toxiques (non-exclusif, mais provenant souvent de la pétrochimie), produits chimiques naturels, etc. et nous raccourcissons à la formule : chimique = toxique.

Les produits chimiques synthétiques : Ils proviennent d’une intervention humaine; il y a transformation en laboratoire. On peut synthétiser des molécules qui, elles-mêmes, ont été synthétiquement créées ou bien qui proviennent directement de la plante (ou autres produits de la nature). Dans les deux cas, il s’agit d’un produit chimique.

On peut recréer avec manipulation une molécule exactement pareille à une molécule qu’on retrouve dans la nature. Les composantes sont les mêmes et c’est souvent moins coûteux.

Ok… mais est-ce que c’est nocif ou toxique, le synthétique?

Si nous faisons abstraction de l’environnement lors de la fabrication et nous nous concentrons sur la chimie, on comprend que ce n’est pas parce que c’est synthétisé que c’est nocif pour nous si nous avons la même formulation moléculaire. Si on reproduit synthétiquement une pomme, ça reste une pomme dans sa composition.

Par contre, ce n’est pas non plus parce que c’est naturel que ce n’est pas nocif… Pensons à l’hydrogénation des gras (gras trans). C’est une transformation d’une matière naturelle, mais qui n’est pas bonne pour la santé.

*La ligne chimique / toxique / produit naturel est très difficile à bien comprendre, encore plus à bien vulgariser : Chaque composé synthétique ou naturel demande donc d’être vérifié : la nature du produit, le dosage (et peut être les lois européennes qui sont un peu plus avancées que les nôtres, sur les restrictions de certains produits).

Provenant de la nature | Totalement naturel | Produits naturels

C’est naturel, c’est donc incontestablement bon pour nous et pour l’environnement…
Vous comprendrez rapidement qu’on se trompe sur cette conception: Le pétrole, c’est naturel …

Il est possible de se dire que tous nos ingrédients proviennent de source totalement naturelle. Par exemple, une crème faite d’huile minérale contenant des HAPs (substance naturelle provenant du charbon et du pétrole) est de source naturelle.

Dans mon domaine, aucun des produits que je crée sont naturels. Tous mes produits proviennent d’ingrédients de source naturelle, mais j’y effectue des transformations humaines qui changent la matière première pour vous offrir mon produit.

Je vous donne l’exemple de ma crème hydratante. Nous avons tous appris que l’huile et l’eau donnent un mélange hétérogène, malgré tout, ma crème ressort homogène suite à ma fabrication. C’est grâce à la manipulation et le changement de matière qui est le résultat d’une manipulation chimique*. Cette crème, n’est ni nocive pour l’environnement, ni nocive pour la peau, ni nocive pour la santé. Elle est constituée d’ingrédients totalement naturels. Mais elle n’est pas à proprement parler naturelle: on ne retrouve pas de crème Avocat-Carotte qui pousse dans un arbre derrière chez moi.. 😉 (Quoi que ça me sauverait beaucoup de temps, si c’était le cas..!)

* Je chauffe mon eau, je fais fondre ma cire, je brasse mes matières premières et je crée une émulsion.

Conservateur | Sans-conservateur | Les conservateurs nos ennemis …

Chez nous, on utilise le sorbate de potassium provenant de la baie de sorbier. Le sorbate de potassium existe sous une forme naturelle ou artificielle. Le sorbate de potassium que j’utilise (provenant de source naturelle) a totalement la même chaîne moléculaire que celui qui est artificiel. Il a le même résultat, soit de conserver, grâce à son action antifongique et antibactérienne. J’utilise celui qui est de source naturelle pour des raisons écologiques, tout simplement.

J’ai entendu dire trop souvent qu’utiliser un conservateur est nocif. C’est d’ailleurs une des raisons pourquoi j’écris ce billet aujourd’hui. Malheureusement, le contraire peut l’être. Une crème hydratante, ou un produit contenant de l’eau (terreau fertile de prolifération bactérienne) qui ne contient pas de conservateur, pourrait, avec des huiles essentielles grandement antibactérienne, se conserver quelques semaines… mais au frigo. (Je vous invite à lire ici un billet intéressant sur la conservation des cosmétiques.)

Effectivement, plusieurs conservateurs utilisés sont dommageables pour la santé, perturbateurs endocriniens et cancérogènes, par contre ils ne le sont pas tous, et malheureusement, sans conservateur les bactéries peuvent faire bien des dommages..! Il est facile de tout mettre dans le même bateau, car nous entendons trop souvent qu’un produit avec conservateur est dangereux.

Un produit contenant de l’eau sans conservateur, n’est aucunement un gage de qualité! Un produit rempli de bactérie est toxique… et ce, tout à fait naturellement ; )

Il est également possible d’avoir une pharmacie sans conservateur : shampoings solide, savons solides, huiles (sérum) au lieu de crèmes, beurres corporels, baumes… ce sont des produits qui ne nécessitent pas de conservateurs, puisqu’ils ne contiennent pas d’eau !

Biologique | Bio | Produits 100 % Bio | Contenant cet ingrédient BIO …

« La production biologique est un système de gestion holistique qui vise à maximiser la productivité et à favoriser la santé des diverses communautés de l’agroécosystème, notamment les organismes du sol, les végétaux, les animaux et les êtres humains. Le but premier de la production biologique est de développer des exploitations durables et respectueuses de l’environnement. »

Par contre, le biologique ne peut être appliqué à une matière inerte, soit de l’eau, du sel, des minéraux etc. Ceux-ci ne peuvent être bios, car un produit biologique est composé d’ingrédients de matière organique issues d’agriculture biologique.

Un produit contenant plusieurs composantes inertes pourrait tout de même être certifié biologique, si toutes (ou 95%) des composantes organiques le sont. S’il s’agit seulement des composantes organiques, il faut qu’il y ait 95% d’ingrédients biologiques.

Un produit qui n’est pas certifié bio (comme les petits joueurs) il est tout de même possible de retrouver les ingrédients qui eux sont certifiés biologiques: « Les produits qui sont biologiques peuvent figurer sur la liste des ingrédients apposée sur l’étiquette d’un produit multi-ingrédients qui n’est pas biologique. » De notre côté, nous changeons doucement nos étiquettes pour y mettre l’étoile et les ingrédients de source biologique. (Nous ne savions pas que c’était légal, jusqu’à il y a quelques mois.) Attention un cosmétique non certifié ne peut écrire BIO sauf dans la liste d’ingrédients .

Cette prise de conscience à grande échelle est extraordinaire, car elle met la puce à l’oreille et nous permet d’être plus conscient sur notre environnement et sur les produits que nous utilisons tous les jours. Par contre, elle donne aussi une grande porte ouverte à un marketing mensonger, qui manque définitivement de transparence et qui, on va se le dire, mélange tout le monde…

Florence,

*P.S: J’ai essayé au meilleur de ma connaissance, de démystifier les différents concepts de la chimie, mais comme il ne s’agit pas de mon domaine précis, il se pourrait que certaines coquilles se soient glissées, alors n’hésitez pas à m’en faire part avec une source qui pourra bonifier le billet !!

Petite note pour les conservateurs : l’huile de vitamine E, l’oléorésine de romarin et l’extrait de pamplemousse sont souvent considérés à tort comme des « conservateurs ». Il s’agit effectivement de conservation, car ce sont des produits qui ralentissent l’oxydation des huiles végétales. Ajoutée à de l’huile végétale, la vitamine E pourra prolonger la durée de vie de l’huile et retarder son rancissement. Ce sont des anti-oxydants, mais ce ne sont pas des conservateurs dans les produits qui contiennent de l’eau.

Sources:
http://www.espace-sciences.org/multimedia/jeux/la-synthese-de-produit-chimique
http://www.vulgarisation-scientifique.com/wiki/Pages/Tout_ce_qui_vous_entoure_est_fait_de_produits_chimiques
https://cortecs.org/cours/naturel-chimique/
http://www.mediachimie.org/sites/default/files/chimie_alimentation_17-20.pdf
http://www.davidsuzuki.org/fr/champs-dintervention/sante/enjeux-et-recherche/substances-toxiques/petrolatum

https://www.acs.org/content/acs/en.html
http://www.cctfa.ca/site/services/Certificates.htm
https://toxnet.nlm.nih.gov/
https://echa.europa.eu/
https://www.uclouvain.be/cps/ucl/doc/emediasciences/documents/Saponification_Moor.pdf
http://www.cancer-environnement.fr/235-Hydrocarbures-aromatiques-polycycliques-HAP.ce.aspx
http://www.planete-energies.com/fr/medias/decryptages/la-petrochimie-une-industrie-incontournable
https://www.slow-cosmetique.org/vous-informer/reconnaitre-les-cosmetiques-naturels-et-honnetes/
https://pubchem.ncbi.nlm.nih.gov/compound/sorbic_acid
http://www.davidsuzuki.org/fr/blogues/vert-sante/2012/07/vers-les-pharmacies-vertes/
http://boudoir.the-onlooker.com/le-ph-de-la-peau-les-cosmetiques/
http://www.cpmdq.com/produit_naturel.htm
https://fr.wikipedia.org/wiki/Tableau_p%C3%A9riodique_des_%C3%A9l%C3%A9ments
http://www.lecosmetologue.com/comment-savoir-si-mes-cosmetiques-sont-encore-bons/
http://davidsuzuki.org/fr/champs-dintervention/sante/enjeux-et-recherche/substances-toxiques/
http://www.cchst.ca/oshanswers/chemicals/poisonou.html
https://www.tpsgc-pwgsc.gc.ca/ongc-cgsb/programme-program/normes-standards/internet/bio-org/lsp-psl-fra.html
http://biochim-agro.univ-lille1.fr/lipides/co/Cours_C_2.html
http://www.equiterre.org/fiche/certification-biologique
http://cartv.gouv.qc.ca/
http://www.ecocertcanada.com/fr
http://laws-lois.justice.gc.ca/PDF/SOR-2009-176.pdf


crédit image: 
http://www.freepik.com/free-vector/science-elements-with-test-tubes-and-molecules_713905.htm

http://www.freepik.com/free-vector/science-drawn-icons_761801.htm
http://www.freepik.com/free-vector/biology-elements-on-chalkboard_766829.htm
http://www.freepik.com/free-vector/organic-cosmetics-collection_1028608.htm
Florence
Florence
Florence est la fondatrice de DEUX Cosmétiques. Autodidacte assoiffée de connaissances, passionnée, curieuse et surtout déterminée, elle compte continuer de se former dans plusieurs domaines et toujours avoir mille projets ! Se perdre dans les pages d'informations est l'un de ses dadas préférés.

Comments are closed.

Suivez nous sur Instagram

@deuxcosmetiques